Tanguy de Williencourt, le pianiste aux doigts d’or
— La Provence, Aix-en-Provence

Musicien complet, Tanguy de Williencourt est à la fois un soliste remarqué et un pianiste recherché en musique de chambre. Diplômé en 2015 du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris : principalement formé par Roger Muraro, Jean-Frédéric Neuburger et Claire Désert, il obtient ses Masters de piano, d’accompagnement et de direction de chant mention très bien à l’unanimité, puis est reçu en Diplôme d’Artiste Interprète ainsi que dans la classe de direction d’orchestre d’Alain Altinoglu.

Les conseils qu’il reçoit par ailleurs de Maria João Pires, Christoph Eschenbach et Paul Badura-Skoda le marquent particulièrement.

Distingué en 2014 par la Fondation Blüthner qui élit chaque année un pianiste au Conservatoire de Paris, Tanguy est aussi lauréat des concours Yamaha (2008), Fauré (2013), ainsi que des fondations l’Or du Rhin, Meyer et Banque Populaire.

Il reçoit en 2016 le double Prix du Jury et du Public de la Société des Arts de Genève, est nommé « Révélation classique » de l’ADAMI, puis lauréat de la Génération SPEDIDAM 2017-19.

Ses concerts en soliste ou en musique de chambre le font jouer salle Gaveau à Paris, au TivoliVredenburg à Utrecht, au Alti Hall à Kyoto, à la Philharmonie de Saint-Pétersbourg ou à la Kammersaal de la Philharmonie de Berlin. Il est invité par les festivals Chopin à Bagatelle, Chopin à Nohant, Piano à Lyon, La Folle Journée de Nantes, La Roque d’Anthéron, et est accueilli sur les ondes de France Musique, de la BBC et du Bayerischer Rundfunk.

Son premier disque en compagnie du violoncelliste Bruno Philippe, consacré à Brahms et Schumann, est sorti en 2015 chez Evidence Classics.