©Béatrice Cruveiller

Une technique à toute épreuve, saluée par de nombreuses distinctions, permet à Irène Duval d’affronter sans faillir les pages de haute virtuosité d’Ernst ou de Szymanowski.
— Diapason Octobre 16

La violoniste Irène Duval, née en 1992 d’un père français et d’une mère coréenne, débute le violon à Hong Kong à l'âge de sept ans. De retour en France en 2003, elle étudie avec Jean-Jacques Kantorow, Suzanne Gessner, puis en 2008 au CNSM de Paris avec Roland Daugareil et Daria Hovora. En 2013, elle obtient son Master mention très bien à l'unanimité avec félicitations du jury, et est nommée Révélation classique de l'Adami.

Irène est l’invitée de nombreux orchestres, parmi lesquels la Kremerata Baltica, la Dresdner Philharmonie, le Sinfonia Varsovia, la Chursaesische Philharmonie de Bad Elster, l'Orchestre d'Auvergne... sous la direction de chefs tels que Robert Trevino, Michael Sanderling, Maxim Emlyanichev…

Remarquée pour « [son] infinie délicatesse » (Le Populaire du Centre), « [s]a virtuosité époustouflante » (ResMusica, Prades) et « sa maîtrise du phrasé et de la dimension dramatique » (Diapason), Irène se produit régulièrement en récital et musique de chambre avec Pierre-Yves Hodique, Aurélien Pascal, et forme le duo La Rose et le Réséda avec le violoniste Virgil Boutellis. Dans le cadre du festival « Chamber Music Connects the World », elle a pu jouer avec Gidon Kremer, Steven Isserlis, Christian Tetzlaff et Mate Bekavac.

Irène se perfectionne depuis 2014 avec Mihaela Martin en Further Master Studies à la Kronberg Academy, et bénéficie des conseils de musiciens de renommée internationale.

Lauréate de plusieurs concours internationaux, elle obtient le 1er Prix et prix du public du Concours International d’Avignon (2009), ainsi que le 1 er Prix et prix spécial Manfred-Scherzer au Concours International de Markneukirchen (2011). Irène est soutenue par la Fondation SAFRAN, la Fondation de l'Or du Rhin, boursière de la Fondation Meyer (2012), et lauréate de la Fondation d'entreprise Banque Populaire (2013).

Son premier disque « Poèmes », enregistré avec Pierre-Yves Hodique pour le label Mirare/Harmonia Mundi, est sorti en septembre dernier. Ce sont des oeuvres de Poulenc, Szymanowski, Chausson, Fauré et Ernst.

Irène joue sur un violon de Jean-Baptiste Vuillaume de 1850, copie du Stradivarius le Sancy.